• Home
  • Crédit renouvelable, avis et conseils

Crédit renouvelable, avis et conseils

Un crédit renouvelable est une ligne de crédit d’un genre particulier. Il s’agit d’une enveloppe, laissée à disposition des clients selon leur capacité de remboursement et/ou leurs conditions de ressources, et utilisable en totalité ou partiellement. Il est appelée renouvelable parce que les fonds se reconstituent au fur et à mesure des remboursements. Pour chaque mensualité versée, une partie du montant de l’échéance réintègre l’enveloppe utilisable du crédit renouvelable. Tant et si bien que l’on peut ainsi surfer sans cesse sur la même enveloppe, au gré de nos emprunts et de nos remboursements.

Le crédit renouvelable est-il vraiment sain à l’utilisation ?

Bien évidemment, l’enveloppe en question n’est pas laissée à disposition à titre gracieux. L’encours emprunté est soumis à des intérêts, dont les taux sont pour la grande majorité des cas révisables et assez élevés. La souplesse du système a donc un coût, et peut, dans certains cas, s’avérer être un piège plus qu’un soulagement.

En effet, en cas de coup dur, et pour peu que notre budget soit déjà serré, la charge supplémentaire engendrée par les remboursements mensuels afin de reconstituer l’enveloppe utilisée vient alourdir le budget du foyer. Le piège, c’est de souscrire à une r2éserve d’argent pour boucler ses fins de mois, et d’en souscrire un second pour subvenir aux besoins liés aux charges engendrées par le premier. Etc.

Mais depuis le cortège des lois Lagarde, mises en application à partir de janvier 2012, les choses ont évolué pour les crédits renouvelables. Jusque là, aucune limite de temps n’était fixée dans la durée du remboursement. Les sommes d’intérêts et d’assurances étant fixes, il était tout à fait possible, avec une échéance mensuelle de 45 €, de ne rembourser qu’1 € de capital tous les mois. Ce qui pouvait étendre les durées de remboursements indéfiniment et en faisait une ligne de crédit extrêmement coûteuse, pour peu qu’il nous soit impossible d’augmenter notre mensualité. Imaginez devoir renflouer la réserve d’argent de 900 € à ce rythme là. Il aurait fallu 75 ans !!!

Heureusement, désormais, et depuis ces lois, les montants utilisés en crédits renouvelables doivent être obligatoirement remboursés en trois ans maximum pour une somme inférieure à 3 000 €, et en cinq années au plus, pour toute somme supérieure à 3 000 €. Ceci a permis une meilleure visibilité sur ces produits bancaires un peu spéciaux. Et une plus grande protection des usagers bancaires également.

Existe-t-il des avantages à posséder une réserve d’argent ?

Mais les revolving, bien que coûteux et parfois piégeux, n’ont pas que des inconvénients. Bien au contraire. Tout le monde ne dispose pas d’une enveloppe de plusieurs centaines, voire de plusieurs milliers d’Euros comme cela. Et comment faire en cas de défaillance d’un bien électroménager ? Ou de panne grave sur le véhicule ? Ou encore de séjour scolaire à régler ? Il est difficile de nos jours de vivre sans réfrigérateur, et les assurances ne prennent pas toujours tout en charge.

La solution du crédit renouvelable simplifie alors la vie. L’enveloppe est disponible. Il suffit donc d’utiliser les fonds dont nous avons réellement besoin, puis de rembourser cette somme empruntée sur plusieurs mois. Ceci permet de maîtriser son budget mensuel. En ce sens, un crédit renouvelable est bien plus réactif et pratique qu’un prêt classique amortissable. D’abord, parce que les fonds sont directement à destination et ne demandent aucune justification. Ensuite, perce qu’un prêt amortissable demande à ce que l’intégralité des fonds soit débloquée avant même que de commencer à rembourser. Des inconvénients temporels et administratifs majeurs que l’on ne retrouve pas dans les réserves d’argent.

Autre point mettant en avant la souplesse de ces produits de financement, il s’agit de la consommation immédiate, du coup de cœur, de l’opportunité à saisir. Encore une fois, il n’est pas toujours évident que nous disposions sur notre compte en banque d’une somme importante déblocable en claquant des doigts. C’est pourquoi les établissements bancaires ont mis en place la possibilité, via une option le plus généralement, d’adosser une carte de crédit à un crédit renouvelable. Ainsi, si vous trouvez enfin l’article que vous cherchez depuis si longtemps, si vous tombez sur l’opportunité du siècle, vous ne vous trouvez pas dépourvus financièrement. Un simple passage de la carte bleue, un paiement à crédit, et c’est la réserve d’argent qui se verra imputée de la somme. De fait, vous n’aurez à subir aucune conséquence immédiate sur votre budget, pas plus que de frais ou agios bancaires sur votre compte courant. Libre à vous par la suite de calibrer votre durée de reconstitution de l’enveloppe. C’est cette durée qui dictera le montant de vos échéances futures.

Le dernier point intéressant dans ce type de fonctionnement, c’est qu’il est possible de rembourser intégralement les sommes utilisées, en une seule fois, et sans pénalités, quand bon nous semble. La bonne affaire ou l’imprévu sont survenus le 15 du mois ? Une fois le salaire perçu le 30, rien ne vous interdit de solder le crédit renouvelable. Et voilà encore un point souvent très compliqué à négocier sur les prêts amortissables.

Crédit renouvelable, les comparaisons entre banques.

Tout au long de ces pages, nous avons choisi de décortiquer avec vous sept crédits renouvelables, provenant de sept établissements différents. Vous constaterez, au gré de vos lectures, que ces produits bancaires sont très ressemblants, même entre établissements concurrents. Les écarts d’un crédit renouvelable à l’autre se portant sur la hauteur des taux, sur le montant maximal des enveloppes, ou encore sur l’adossement à une carte bancaire ou non.

Pour commencer, vous verrez que le crédit renouvelable Facelia, de la Banque Populaire, et l’Izicarte, de la Caisse d’épargne, sont exactement les mêmes produits. Toutes les conditions sont scrupuleusement les mêmes. Rien d’anormal à cela quand on sait que ces deux banques sont désormais parties intégrante du même groupe bancaire, appelé BPCE. Même les descriptions et les exemples présents sur les deux sites sont rigoureusement les mêmes.

Mais parmi les établ9issements bancaires, ces deux là ne sont pas forcément les moins chers. L’Atout Libre du Crédit Agricole, ou le crédit renouvelable de la Banque Postale font profiter à leurs clients de taux bien plus bas. En fait, seul le LCL semble beaucoup plus onéreux encore. Nous disons « semble », parce que les barèmes de cette banque, filiale du Crédit Agricole, ne sont inscrits nulle part. Nous nous sommes donc fiés à l’exemple mis en avant sur la page du produit pour nous prononcer. Et avec un taux de presque 20 % révisable pour une durée de remboursement de 3 ans, il est effectivement le plus cher. Ce qui n’est pas forcément surprenant et reste cohérent avec la ligne directrice générale du LCL concernant ses frais.

Comment s’articulent réellement ces produits bancaires ?

D’un autre côté, nous nous sommes intéressés à deux sociétés de financement ; Cofinoga et Sofinco. Il en existe bien d’autres (Financo, Cetelem…), mais ces deux là se montrent assez représentatives de ce que l’on peut trouver sur le marché. D’un côté, Cofinoga nous propose une réserve d’argent seule, et plafonnée à 6 000 €. De l’autre Sofinco y associe une carte bleue, comme le font les banques, mais plafonne également son enveloppe utilisable à 6 000 €. N’oublions pas que Sofinco est la propriété du Crédit Agricole, alors que Cofinoga est filiale de Laser, elle-même propriété à 100 % du groupe BNP Paribas, de même que Cetelem d’ailleurs.

Au final, et quelque soit l’organisme proposant un crédit, dites-vous qu’il y a de fortes chances qu’il appartienne à un grand groupe financier parmi les suivants : Crédit Agricole, BNP Paribas, Société Générale, BPCE ou Crédit Mutuel. Et ce qui vaut pour les lignes de crédits vaut également pour les banques en ligne, ou autre sociétés financières.

Dans les autres pages du site, nous nous attarderons sur plus sur le crédit renouvelable en lui-même que sur les établissements bancaires qui sont capacité à le proposer. Comment résilier un crédit renouvelable ? Peut-on en faire une simulation fiable de chez soi ? Comment obtenir un crédit renouvelable rapidement ? Quelles ont les différentes cartes associées aux crédits renouvelables ? Quels avantages y trouve-t-on ?

Ce sont autant de questions auxquelles nous nous sommes attachés à répondre, le plus précisément possible. Car en effet, autant il est assez simple de calculer et d’obtenir les informations chiffrées concernant un prêt amortissable, autant le calcul des échéances d’un prêt renouvelable s’avère bien plus complexe. Dans les faits, les modes de calculs sont très différents. Et le fait qu’une enveloppe partiellement utilisée puisse à la fois être utilisée à nouveau et malgré tout en cours de reconstitution, ne facilite pas la tâche.

Pour finir, nous évoquerons juste un fait. Sachez que ce type de prêts, que l’on pourrait qualifier de rechargeables, ne sont pas une exclusivité Française. Loin de là même. De plus, le même mécanisme peut également exister sur des prêts de plus grande ampleur, y compris sur des prêts en rapport à l’immobilier. On parle alors de prêts hypothécaires rechargeables. Certaines banques anglo-saxonnes s’en sont fait une spécialité.

Le principe de ce type de prêt peut s’avérer extrêmement pratique, souple et réactif ; et à la fois, très couteux, voire dangereux. Tout est question d’anticipation de son budget, et de temps d’utilisation de la réserve. C’est réellement sur ces deux points que se joue le coût total lié à ces opérations de crédit renouvelable…

Bonne visite sur nos pages